Aller au contenu principal

Prendre une pause ou la pose ?

Qui n'a jamais vu son assiette refroidir le temps d'une prise de vues impromptue ? Les Parisiennes et les Parisiens semblent en avoir fait une spécialité lors de leurs sorties, selon une étude BVA pour Areas.

Publié en septembre 2017

40 %

Parmi le millier de personnes interrogées dans le cadre de cette étude, quatre habitant·e·s de Paris sur dix déclarent prendre leur assiette en photo au restaurant le soir ou le week-end.

Dans le détail, seuls 8 % y pensent à chaque fois ou presque, quand 32 % le font occasionnellement. Les 18-24 ans sont les plus assidus (merci Snapchat et Instagram) avec 66 % d'adeptes de ce rituel, mais leurs aîné·e·s ne sont pas loin derrière avec 59 % des 25-34 ans qui prennent le risque de manger froid... ou de contrevenir aux règles de l'établissement !

Évidemment, la présentation des plats a son importance (64 %) dans cet exercice de style où la mise en scène est primordiale (y compris celle de l'auteur). Plus surprenant, les assiettes ainsi immortalisées contiennent aussi bien des recettes de chef·fe (51 %) que des classiques du fast-food (48 %).

Partager cet article

Sur le même sujet